Les mérites du CIQ

Carole Lavallée physiothérapeute

Mérite du CIQ

Carole Lavallée, physiothérapeute et membre de l’Ordre professionnel des physiothérapeutes du Québec (OPPQ) depuis 1984, a reçu un prix Mérite du CIQ en octobre dernier lors du Colloque québécois de la réadaptation physique 2018 pour souligner son apport dans l’amélioration continue la compétence et la qualité de la pratique des professionnels en physiothérapie.

Toujours à l’emploi de l’Hôpital de réadaptation Villa Medica (HRVM) à Montréal depuis sa graduation il y a 35 ans, cette physiothérapeute d’expérience est aussi coordonnatrice professionnelle de l’enseignement clinique et de la qualité des pratiques professionnelles. Ayant toujours eu à cœur la formation continue, elle enseigne également à l’École de réadaptation du programme de physiothérapie de l’Université de Montréal, où elle a elle-même fait ses études.

 

L’importance de la qualité de la pratique

Les 15 ans d’engagement de Mme Lavallée à l’OPPQ ont toujours été alimentés par le souci de la qualité de la pratique. « Le maintien des compétences est au cœur de mes implications. Voir ce qui se fait comme pratique partout au Québec et garder une ouverture aux différentes méthodes sont deux éléments qui me sont chers. On ne sait pas tout, donc c’est important de donner le meilleur de nous-mêmes », précise Mme Lavallée.

Son engagement a débuté en 2004 lorsqu’elle  a été nommée au Comité d’inspection professionnelle (C.I.P.) de l’Ordre. Son expertise clinique en neurologie y est grandement appréciée et la crédibilité dont elle jouit dans son milieu est justifiée par son intégrité exemplaire et son éthique irréprochable. Par cette implication, celle qui est présidente substitut depuis 2016 souhaitait contribuer à l’apprentissage de ses pairs et s’enrichir de nouvelles connaissances.

« Je voulais apprendre de l’expertise de mes collègues qui ont des compétences différentes. C’est important d’aller voir ce qui se fait ailleurs, car on apprend moins lorsque l’on reste dans nos habitudes. De plus, c’était une bonne façon d’en connaitre davantage sur la réglementation », explique-t-elle.

 

Donner le goût d’enseigner

Pour Mme Lavallée, la qualité de la pratique passe aussi par l’enseignement. Effectivement, chargée de cours et conférencière depuis 20 ans, elle considère que le transfert des connaissances aux futurs physiothérapeutes est essentiel.

À ce propos, sa plus grande fierté est d’avoir réussi à intéresser de jeunes professionnels à l’enseignement. « Quand j’ai commencé en 1999, personne ne voulait faire de l’enseignement. J’ose espérer que j’ai transmis cette passion. Enseigner est une façon de développer la profession, donc c’est l’une de mes plus grandes fiertés », note Mme Lavallée.

« Maintenant, je côtoie des jeunes à qui j’ai enseigné et je pense que j’ai laissé une image positive de la physiothérapie et de l’enseignement, poursuit-elle. De plus, je pense les avoir motivés à s’impliquer à l’Ordre. Je leur fais comprendre que, s’ils veulent que les choses changent, ils doivent s’impliquer. »

Le Conseil remercie La Personnelle qui agit à titre de commanditaire officiel dans la production et la remise du « Prix du CIQ » et des « Mérite du CIQ ».

RETOUR À LA LISTE