Prix du ciq

 

Micheline Bouchard,Ingénieur

Prix du CIQ 2012

 

La lauréate du Prix du CIQ 2012 est madame Micheline bouchard, ingénieure. Ce prix prestigieux lui a été remis par le président du CIQ, en présence du ministre responsable des lois professionnelles, lors du diner suivant l’assemblée générale annuelle tenue le 11 mai 2012.

À 6 ans, notre lauréate bâtissait des ponts avec un jeu de construction métallique Meccano. Elle savait, dès l’âge de 14 ans, qu'elle voulait étudier à l'école Polytechnique de Montréal, cénacle masculin, s'il en était à cette époque.

Cette même détermination a présidé à une brillante carrière de scientifique, d’ingénieure, d’administratrice et de femme d'affaires. Pionnière parmi les femmes ingénieures, elle a été la deuxième femme à la présidence de l’ordre des ingénieurs du Québec et la première à la présidence d’Ingénieurs Canada.

Sa nomination à la présidence de l’Ordre des ingénieurs du Québec, poste qu’elle a occupé de 1978 à 1980, marque un tournant dans l’histoire de l’Ordre. Durant son mandat, elle contribue à l’élargissement du rôle de l’Ordre dans la société québécoise.

Pendant cette même période, elle a été membre du conseil d’administration du CIQ, où elle a également occupé les fonctions de secrétaire de 1980 à 1981. Elle a joué un rôle majeur dans l’avancement des femmes dans notre société, en participant activement à la promotion de la carrière d’ingénieure auprès des jeunes filles en initiant des campagnes de sensibilisation auprès des étudiantes et au sein du public en général. Elle a proposé et collaboré à la production d’un film intitulé « Nous sommes ingénieures ». Ce film a par la suite été présenté dans les collèges et les écoles secondaires au Canada. Elle introduit pour la première fois au Québec la féminisation du titre « ingénieure».

À la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, dont elle a assumé la vice-présidence, elle co-édite le répertoire « Accès 51» qui vise à faire connaître aux entreprises les compétences des femmes comme membres des conseils d’administration. Elle a été présidente, pour le Canada, du Forum international des femmes. Elle a aussi participé à l’avancement des sciences de la technologie en siégeant au Conseil québécois de la science et de la technologie et au Conseil canadien de la recherche en sciences naturelles et en génie. Elle a mené une carrière impressionnante de femme d’affaires dans les secteurs des technologies de l’information, des communications et du génie.

Ainsi, à la fin des années 90, elle devient présidente et chef de direction de Motorola Canada, puis vice-présidence corporative et directrice générale mondiale de Motorolla. Par la suite, elle assume jusqu’en 2006 la présidence et la direction de ART Recherche et technologie avancée.

Notre lauréate agit présentement comme administratrice de sociétés. Elle siège au sein de plusieurs conseils d’administration de grandes sociétés canadiennes, dont TELUS. Parmi ses nombreux prix, mentionnons le Mérite du CIQ qui lui est décerné sur proposition de son ordre en 2009. Pour saluer son dévouement et ses réalisations sociales, elle est reçue membre de l’Ordre du Canada en 1995, puis membre de l’Ordre national du Québec en 2011.

Le jury de cette année était présidé par Dr Yves Lamontagne, récipiendaire du Prix du CIQ 2011 et ancien président-directeur général du Collège des médecins du Québec. Les autres membres étaient madame Johanne Côté, directrice générale de l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec, madame Sylvie de Grandmont, hygiéniste dentaire, madame Ginette Lussier-Price, syndic de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec et monsieur Denis Villeneuve, président de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec

Retour à la liste