Prix du ciq

 

Claude Leblond Travailleur Social

Prix du CIQ 2018

 

À l’occasion de son dîner annuel en mai dernier, le Conseil interprofessionnel du Québec a décerné le Prix du CIQ 2017 à monsieur Claude Leblond, travailleur social.

La remise du Prix du CIQ 2017 a été effectuée par madame Gyslaine Desrosiers, inf., MBA, D.h.c, ASC, présidente du Conseil interprofessionnel du Québec.

Ce prix souligne la contribution remarquable d’une ou d’un professionnel à l’avancement de sa profession ainsi qu’au développement et au rayonnement du système professionnel québécois.

Une carrière au service des personnes vulnérables

Monsieur Leblond est membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec depuis 1978.

Il commence sa carrière dans le secteur public comme agent de relations humaines au Centre de services sociaux Richelieu où il travaille auprès d’une clientèle avec un besoin particulier en matière de protection.

Dès 1985, monsieur Leblond développe et gère le programme Point final pour les adultes et conjoints violents, au CLSC Haute-Yamaska. De 1992 à 2002, il supervise, pour un organisme, la consultation professionnelle de l’ensemble des intervenants sociaux.

Parallèlement, monsieur Leblond est élu administrateur à l’Ordre en 1994 et trésorier en 1996. Cette implication ne cesse de croître au fil des ans et le mène à la présidence en 2000, poste où il est réélu mandat après mandat jusqu’en 2016.

En seize années à titre de président de l’Ordre, le lauréat a joué un rôle important dans le cheminement d’un grand nombre de dossiers majeurs pour le système professionnel et la société québécoise.

Sa participation aux travaux entourant le projet de loi 21 sur les professions en santé mentale et en relations humaines est plus que digne de mention. Le discours qu’il prononce devant la Commission des institutions de l’Assemblée nationale représente un moment charnière dans ce dossier.

Notons également son apport aux négociations pour une entente de mobilité professionnelle entre la France et le Québec.

À travers toutes ces activités, monsieur Leblond est élu au comité exécutif du Conseil interprofessionnel à titre de secrétaire de 2005 à 2016. Il ajoute ainsi cette importante fonction à une liste de responsabilités déjà bien remplie.

Mettre à profit son expérience

Au fil des ans, nombreux sont les conseils d’administration et les comités qui ont pu compter sur sa maîtrise du système professionnel, son expertise quant à la protection des personnes vulnérables et son dévouement pour la justice sociale.

À l’Office des professions du Québec, monsieur Leblond a été membre du Groupe de travail sur la formation initiale et les comités de la formation et du Groupe de travail sur la gouvernance des ordres professionnels.

Proactif, il a été membre fondateur de l’Association internationale pour la formation, la recherche et l’intervention sociale (AIFRIS) en 2008, ce qui l’a mené à donner plusieurs conférences à l’international.

Au Québec, il a été membre fondateur et président du Regroupement québécois pour contrer les abus envers les aînés de 2004 à 2010.

Monsieur Leblond est aussi membre du Comité d’administration de la Régie de l’assurance maladie du Québec depuis 2013.

Compétences et protection du public

C’est sous les chaleureux applaudissements des convives présents au dîner que monsieur Claude Leblond s’est vu décerner le Prix du CIQ 2017.

Fidèle à lui-même, monsieur Leblond a prononcé un discours de remerciement à la fois engagé et émouvant.

Ses propos ont témoigné non seulement de sa connaissance approfondie des enjeux entourant les ordres, le système professionnel et les politiques sociales, mais aussi de ses valeurs professionnelles et personnelles.

Il a rappelé l’importance que revêt l’enjeu de la formation initiale et de l’inscription « d’individus compétents » au Tableau des membres.

« On ne devrait pas qu’inscrire des diplômés issus d’un programme, qui, de façon générale, permet à l’ensemble des gens d’acquérir des compétences. Nous garantissons, à la demande de l’état, un exercice compétent pour le public pour chacun des individus que nous inscrivons au Tableau des membres. Ne devrait-on pas s’assurer que chacun des individus a des compétences? »

Enfin, monsieur Leblond a profité de sa tribune pour exprimer un souhait à l’endroit de ses pairs :

« Je souhaiterais de vous mes collègues, que vous poursuiviez de vous comporter réellement comme votre mission principale vous le demande, en fonction de la protection du public et de l’intérêt du public, ce qui nécessite ouverture ».

Monsieur Leblond, qui s’est dit honoré et « profondément touché » de recevoir le Prix du CIQ, n’en est pas à ses premiers honneurs. En 2010, il a été récipiendaire du prix Sunny Andrew Award décerné par l’Association of Social Work Boards, et tout récemment, M. Leblond a reçu la Médaille de l’Assemblée nationale du Québec pour sa contribution inestimable à la société québécoise.

Retour à la liste