COVID-19 PRINCIPALES INFORMATIONS

Les bureaux du CIQ sont présentement fermés, mais toute l'équipe travaille à distance et est rejoignable par courriel. Pour de plus amples informations, cliquez ici.

Les mérites du CIQ

Martin Beaumont inhalothérapeute

Mérite du CIQ

L’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec (OPIQ) a tenu en octobre dernier son congrès annuel à Montréal, et l’organisation en a profité pour remettre un prix Mérite du CIQ à Martin Beaumont pour son dévouement envers la profession.

Inhalothérapeute et membre de l’OPIQ depuis 1992, Martin Beaumont est détenteur d’une maîtrise en administration des services sociosanitaires depuis 2002 et d’un doctorat en santé publique, option gestion des systèmes de santé, depuis 2008. Durant sa carrière bien remplie, il a notamment été directeur général du CSSS du Nord de Lanaudière, président-directeur général du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec et professeur adjoint de clinique à l’École de santé publique de l’Université de Montréal depuis 2008. Également membre de la Société internationale de l’amélioration de la qualité en santé (ISQUA), du Collège américain des directeurs de services de santé (ACHE) et du Collège canadien des leaders en santé (CHE-FCCLS), ce passionné est le nouveau PDG du CHU de Québec depuis janvier 2019.

 

Un réel bâtisseur

Beaumont a amorcé sa carrière avec un défi de taille pour le développement de sa profession. « Je suis parti du Saguenay pour aller travailler à Shawville, en Outaouais, dans un milieu totalement anglophone. J’étais le tout premier inhalothérapeute de l’hôpital, donc j’ai travaillé très fort pour ouvrir un premier département en inhalothérapie qui touchait tous les domaines », se rappelle M. Beaumont.

Parallèlement à son emploi à Shawville où il a été de garde 24 heures 7 jours par semaine pendant 3 ans, M. Beaumont a commencé à s’impliquer à l’OPIQ dans le but de mieux comprendre la profession dans son ensemble et, ultimement, de bien encadrer le département de l’hôpital de Shawville. « J’ai été choisi comme syndic adjoint en 1996. J’ai participé à la création du département à l’OPIC et travaillé sur l’indépendance du syndic, les mécanismes d’enquête et bien d’autres. Ce fut une expérience extraordinaire pour bien comprendre le Code des professions », affirme M. Beaumont, l’un des pionniers qui a donné des assises solides au rôle de syndic.

Enfin, après 10 ans à Shawville et 6 ans à l’OPIQ, M. Beaumont a quitté le cœur rempli de fierté. « Je pense que c’est mission accomplie. La qualité de l’acte professionnel et la fierté de dire que l’on porte le titre d’inhalothérapeute ne viennent pas juste avec un cours. Il y a une responsabilité sociale derrière la profession. Elle consiste à offrir le meilleur dans ses interventions en termes de soins sécuritaires », précise-t-il.

 

Parfaire ses connaissances

Beaumont s’assure constamment de rester à l’affût des dernières tendances de sa pratique. Professeur adjoint à l’Université de Montréal depuis 11 ans, il supervise des étudiants à la maîtrise et donne des cours et des séminaires au 2e et au 3e cycle. « Ça m’évite de développer une paresse intellectuelle, car ça me met à jour! », explique-t-il. De plus, il est membre du Collège canadien des leaders en santé depuis 2003, la plus haute distinction pancanadienne qui nécessite des études supplémentaires.

Très fier d’avoir participé à la formation des médecins de famille sur la ventilation mécanique de base avec la Société canadienne des médecins en régions éloignées durant les années 1990, M. Beaumont a certainement contribué au développement de la profession par son engagement concret. Encore aujourd’hui, il participe à la reconnaissance des compétences des inhalothérapeutes.

 

Le Conseil remercie La Personnelle qui agit à titre de commanditaire officiel dans la production et la remise du « Prix du CIQ » et des « Mérite du CIQ ».

RETOUR À LA LISTE