COVID-19 PRINCIPALES INFORMATIONS

Les bureaux du CIQ sont présentement fermés, mais toute l'équipe travaille à distance et est rejoignable par courriel. Pour de plus amples informations, cliquez ici.

Les mérites du CIQ

Cécile Michaud infirmière

Mérite du CIQ

Cécile Michaud, infirmière et professeure émérite de l’Université de Sherbrooke, a été honorée encore une fois pour son apport exceptionnel à la profession d’infirmière. Remis en novembre dernier lors du cocktail de l’Assemblée générale annuelle de l’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ), le prix Mérite du CIQ lui a été décerné pour ses nombreuses recherches qui visaient les pratiques collaboratives et exemplaires.

Détentrice d’un diplôme d’études collégiales en soins infirmiers du Collège Édouard Montpetit depuis 1972, Mme Michaud a pratiqué dans les milieux hospitalier et communautaire avant de dédier sa carrière à l’enseignement et à la recherche. Au cours de son parcours bien rempli, elle a complété un baccalauréat en sciences sociales par cumul de certificats en 1984, une maîtrise en communications à l’Université de Montréal en 1988 et un doctorat en sciences infirmières en 2000 à l’Université de Montréal et l’Université McGill. Professeure à l’Université de Sherbrooke depuis 2001, elle est maintenant à la retraite.

 

La recherche pour de meilleurs soins

Lauréate de plus d’une quinzaine de prix, Mme Michaud a publié 61 articles, dont 41 avec comité de lecture, a donné 68 conférences ainsi que supervisé 44 étudiantes et étudiants à la maîtrise et au doctorat. Sa passion pour la profession ainsi que son dévouement ont fait d’elle une auteure prolifique qui a souligné dans ses travaux l’importance de la recherche comme moyen d’améliorer les soins infirmiers et les soins à la population. « Aussi longtemps que je me souvienne, j’étais intéressée par l’organisation des soins et par la réglementation qui s’y rapporte pour assurer la sécurité des personnes que l’on soigne. La plupart de mes projets visaient à promouvoir cette idée de qualité de la pratique et de sécurité du public », affirme Mme Michaud.

D’ailleurs, Mme Michaud a travaillé fort pour faire reconnaître la recherche pour la profession. En effet, lorsqu’elle a commencé au début des années 1980, l’utilisation de la recherche pour améliorer la pratique n’était pas chose courante. « J’avais à défendre cette idée que la recherche devait imprégner nos pratiques tout en considérant le contexte de travail. On était au tout début de cette meilleure pratique fondée sur des données probantes », explique-t-elle.

Aujourd’hui, Mme Michaud se réjouit du fait que la culture infirmière ait grandement évolué à ce sujet. « On ne se pose plus la question, on sait que la recherche est importante. Petite anecdote : ma propre fille est infirmière et elle ne pourrait imaginer passer à côté des dernières données. C’est rendu dans la culture infirmière, donc j’appellerais ça une mission réussie », commente l’infirmière d’expérience.

 

Une pionnière pour les IPS de Sherbrooke

Prenant forme à partir des années 2000 dans les universités du Québec, la formation des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) fut un autre grand projet de Mme Michaud. Engagée dès 2007 pour créer un comité qui a développé ce programme à l’Université de Sherbrooke, elle a été la pionnière du développement et de la mise en œuvre de la formation des infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne (IPSPL). « C’est un programme de deuxième cycle très différent des autres. Il est centré sur les compétences alors qu’ailleurs, il est centré sur les connaissances. On pensait que c’était très innovant et cela a été un tournant dans la façon de voir la formation des IPS », affirme-t-elle. Rappelons que cette formation a gagné de nombreux prix en raison de sa qualité remarquable.

Parmi ses réalisations, sa plus grande fierté reste reliée à la formation. « J’ai rendu à la société ce que la société m’a donné. J’ai près de 50 étudiantes qui ont réussi leur maîtrise ou leur doctorat en 15 ans. Je suis fière d’avoir contribué au parcours de ces personnes-là vers la recherche », conclut-elle.

Le Conseil remercie La Personnelle qui agit à titre de commanditaire officiel dans la production et la remise du « Prix du CIQ » et des « Mérite du CIQ ».

RETOUR À LA LISTE