COVID-19 PRINCIPALES INFORMATIONS

Les bureaux du CIQ sont présentement fermés, mais toute l'équipe travaille à distance et est rejoignable par courriel. Pour de plus amples informations, cliquez ici.

Les mérites du CIQ

Odile Roy

MÉRITE DU CIQ

Une femme aux multiples talents : l’architecte Odile Roy reçoit le Mérite du CIQ

Lors d’une séance de prix virtuels dans les circonstances, en juin dernier, l’architecte Odile Roy a reçu le Mérite du CIQ de l’Ordre des architectes du Québec (OAQ). Membre de la profession depuis 1986, ce prix vient souligner ses implications professionnelle, politique et académique.


« Je suis très fière. C’est une belle reconnaissance des efforts que j’ai fait tout au long de ma carrière pour valoriser l’architecture et les liens entre la pratique, l’enseignement et la recherche! »

- Odile Roy, récipiendaire du Mérite du CIQ


Titulaire d’un baccalauréat en architecture depuis 1983, Mme Roy a d’abord hésité à choisir ce métier. À l’époque, l’accès aux professions réputées masculines telles que le génie et l’architecture était difficile pour les femmes. Alors que celles-ci ne représentaient que le tiers des étudiants en architecture, Odile Roy s’est tout de même lancée tête première dans ce monde.

Après avoir œuvré en pratique privée puis comme chargée de cours et responsable de la formation pratique à l’Université Laval, la professionnelle de longue date retourne aux études en 1993 pour compléter une maîtrise. Illustrant sa passion pour la protection du patrimoine, son mémoire portera sur les architectes restaurateurs québécois.

Toujours intéressée à préserver l’héritage culturel et patrimonial du Québec, Mme Roy s’implique tout au long de sa carrière dans plusieurs groupes de travail et comités : le groupe de travail sur l’avenir des propriétés conventuelles, le groupe de travail sur la préservation du patrimoine culturel à caractère religieux, devient membre du conseil d’administration de la Fiducie nationale du Canada pour le patrimoine et du Conseil canadien de certification en architecture (CCCA).

 

Un détour en politique active

Son parcours atypique l’amène en politique quand elle se présente comme conseillère municipale à Québec aux élections de 1997. Élue dans son quartier d'adoption, elle met ainsi à contribution ses connaissances en présidant la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec et la Commission consultative sur le schéma d’aménagement. Durant son mandat, elle participe à définir les grandes orientations de plusieurs projets d’aménagement, en partenariat avec le gouvernement du Québec : la revitalisation du quartier Saint-Roch, la renaturalisation et la dépollution de la rivière Saint-Charles, l’aménagement de la bordure fluviale, etc.

De 2007 à 2009, l’architecte expérimentée travaille à la Régie de l’assurance maladie au Québec et ensuite, au ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine en tant que directrice régionale de la Capitale-Nationale. Plusieurs projets sur ce territoire comme l’École de cirque et le Monastère des Augustines seront mis à œuvre sous sa supervision.

En 2011, elle devient directrice de la division du design, de l’architecture et du patrimoine puis directrice de la division du patrimoine et des relations internationales en 2018 à la Ville de Québec. Durant ces années-là, elle a l’occasion de superviser l’élaboration et la mise en œuvre de la Vision du patrimoine 2027. Elle gère également les interventions en patrimoine de l’entente de développement culturel entre la Ville de Québec et le ministère que la Culture et des Communications.

 

S’impliquer dans son ordre professionnel, une évidence

Au fil des années, l’expérience de Mme Roy en politique aura façonné sa vision de son ordre professionnel et des enjeux à prioriser pour ce dernier. À son avis, le travail de valorisation de la profession doit se poursuivre : « on doit continuer à faire comprendre que […] l’architecture touche le quotidien des gens. On peut apporter beaucoup plus à la société que juste faire des plans de construction de bâtiments ou surveiller des chantiers », affirme la lauréate du Mérite du CIQ.

En siégeant 10 ans au Conseil d’administration de l’OAQ, Mme Roy souhaitait transmettre l’importance de mener des représentations politiques auprès des élus. Selon elle, l’habileté à véhiculer les messages jusqu’aux instances gouvernementales doit faire partie des objectifs de l’ordre.

Convaincue que l’ordre se doit de rester en contact avec les établissements d’enseignement et le gouvernement, l’architecte siège encore à ce jour sur le comité de la formation pour les futurs architectes. Ce lieu d’échanges entre l’Ordre, les écoles d’architecture au Québec et des représentants du ministère de l’Éducation et l’Enseignement supérieur démontre son utilité, selon Mme Roy.

 

L’enseignement, un retour aux sources

Depuis octobre 2019, Mme Roy est professeure invitée à l’École d’architecture de l’Université Laval. Ce poste lui permet de renouer avec la recherche et l'enseignement et de s’y consacrer pleinement. Parce qu’elle croit au potentiel des professionnels de demain, elle participe aux journées de la relève de l’OAQ à l’École d’architecture.

– 30 —

Le Conseil remercie chaleureusement son commanditaire officiel pour la remise des Mérites du CIQ, La Personnelle.

­

RETOUR À LA LISTE