COVID-19 PRINCIPALES INFORMATIONS

Les bureaux du CIQ sont présentement fermés, mais toute l'équipe travaille à distance et est rejoignable par courriel. Pour de plus amples informations, cliquez ici.

Les mérites du CIQ

MICHELINE ULRICH

Mérite du CIQ 2019

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a décerné un Mérite du CIQ à Micheline Ulrich, une infirmière qui s’est nettement démarquée par son implication au cours de sa carrière d’une cinquantaine d’années, à l’occasion du Congrès 2019, le 26 novembre dernier.

 

En exercice depuis les années 1960, Mme Ulrich a complété un baccalauréat en sciences infirmières à l’Université McGill en 1973, une maîtrise en sciences infirmières à l’Université de Montréal en 1989 et une maîtrise en administration des affaires publiques à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP) en 1994. Au cours de sa carrière, Mme Ulrich a pratiqué dans de nombreux hôpitaux de la région de Montréal. Infirmière proche des patients, elle a relevé le défi comme gestionnaire en gagnant le respect de ses pairs au cours des années 1990. De 2000 à 2003, elle a fait le saut comme conseillère-cadre au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour ensuite retourner dans le milieu hospitalier jusqu’en 2014, année de sa retraite bien méritée.

 

Une continuité impressionnante

Déjà engagée à l’époque de ses études, Mme Ulrich a toujours eu à cœur le rayonnement de sa profession. Vice-présidente de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de la Montérégie (ORIIM) pendant 14 ans, elle a également siégé au conseil d’administration de l’OIIQ pendant 18 ans.

 

« Le désir d’avoir une pratique stimulante et irréprochable m’a toujours motivé. Il ne faut pas penser qu’on arrête d’évoluer après avoir gradué. Si nous souhaitons offrir les meilleurs soins possibles au public, il faut continuer à aller chercher des connaissances. Quand j’étais au conseil d’administration, je tenais beaucoup à instaurer la formation continue obligatoire », explique celle qui, déjà en 1967, s’est positionnée pour que la formation universitaire en soins infirmiers soit favorisée et valorisée à l’occasion de la commission Parent.

 

Trésorière de 1989 à 2004, cette femme d’action siège maintenant au comité des finances de l’OIIQ depuis 2014. « Ça me permet de toucher aux différents gros dossiers. La pérennité est au cœur du comité des finances, c’est très concret pour les membres et leur contribution », ajoute-t-elle.

 

Travailler pour les prochains

Auteure prolifique et conférencière de renom, Mme Ulrich a participé à la formation des infirmières et infirmiers de demain pendant deux décennies. Il s’agissait pour elle d’une excellente occasion de se tenir à jour et de transférer ses connaissances à la prochaine génération.

 

« Je souhaitais montrer aux étudiants la capacité à prendre des décisions de soins, mais aussi à mieux se positionner dans le système de santé en travaillant sur le rôle d’influence que nous avons », note Mme Ulrich, qui a contribué au développement et à l’enseignement du cours sur les soins infirmiers d’urgence I et II dans les années 1990 à l’Université de Montréal.

 

Rappelons que Mme Ulrich a aussi appuyé les générations futures alors qu’elle travaillait au MSSS au début des années 2000. En plus d’avoir joué un rôle déterminant dans le développement de la pratique des infirmières praticiennes spécialisées, elle a soutenu avec éloquence les enjeux de la planification de la main-d’œuvre en soins infirmiers et en recrutement international.

– 30 —

Le Conseil remercie chaleureusement son commanditaire officiel pour la remise des Mérites du CIQ, La Personnelle.

RETOUR À LA LISTE