Budget du Québec 2019-2020 – Dépenses en immigration : le ministre Jolin-Barrette doit inclure la mise à niveau des professionnels formés à l’étranger à ses priorités

Le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) accueille favorablement l’annonce du gouvernement du Québec d’un important réinvestissement de 730 M$ sur cinq ans afin de « mieux intégrer les personnes immigrantes pour soutenir la croissance économique ». Le CIQ insiste pour qu’une portion de ces sommes permette de financer adéquatement la mise à niveau des professionnels formés à l’étranger en y investissant 63,9 M$ sur la même période.

« Les sommes annoncées constituent un bon départ. Alors que le budget indique que des annonces plus précises devront être faites par le ministre Jolin-Barrette, nous lui rappelons l’importance d’investir pour limiter le décrochage des professionnels formés à l’étranger », a expliqué la présidente du CIQ, madame Gyslaine Desrosiers. « Un investissement ciblé de 63,9 M$ permettrait non seulement d’améliorer l’accès à cette mise à niveau, mais également d’en accélérer la conclusion. »

Annuellement, sur les quelque 3600 personnes qui font une demande de reconnaissance auprès d’un des 46 ordres professionnels, environ 34% abandonnent le processus de mise à niveau devant leur permettre d’atteindre les exigences requises pour pratiquer au Québec.

Virage numérique

Le budget présenté aujourd’hui propose plusieurs mesures visant à accélérer le développement et l’implantation de nouvelles technologies au Québec. Au cœur de cette stratégie, nous retrouvons plusieurs initiatives visant l’Intelligence artificielle et les entreprises œuvrant dans ce secteur.

Ayant à cœur l’intérêt du public et sa protection, le CIQ a entamé d’imposants travaux concernant les nouvelles technologies et leur impact sur les professions réglementées. Alors que la législation et la réglementation peinent à suivre cette révolution technologique, le Conseil lance un appel à la prudence.

« Les enjeux éthiques et règlementaires sont les grands oubliés de la mouvance actuelle en matière de nouvelles technologies, a affirmé madame Desrosiers. Le CIQ invite le gouvernement ainsi que les différentes organisations et entreprises du milieu à faire preuve de prudence alors que les balises encadrant ces importants changements sont toujours inexistantes. »

À propos du Conseil interprofessionnel du Québec

Le Conseil interprofessionnel du Québec est le regroupement des 46 ordres professionnels qui comptent collectivement près de 390 000 membres, dont 61 % sont des femmes, exerçant 54 professions réglementées. Il est la voix collective des ordres sur des dossiers d’intérêt commun et agit à titre d’organisme-conseil auprès du gouvernement.

Retour à la liste des nouvelles